Du 16 au 20 septembre 2020 au sein du 48e Salon International des Inventions de Genève

GREEN TECHNOLOGY : STAUP

STAUP a germé de l’évidence d’un constat en 2018. Notre belle planète est à l’agonie, trop de gris, pas assez de vert.

Fort d’une expérience de 24 ans en tant que paysagiste, François Chevallier, passionné d’écologie a développé pendant des années ce procédé disruptif de végétalisation de toutes surfaces. Entendez par végétalisation, l’implantation de gazon ou tout autre végétal (graminées, culture maraichère, etc…) sur n’importe quel support : terre végétale, cailloux, bois, verre, plastique, gazon existant, toiture, sol érodé, béton, macadam etc…

Les substrats sont réalisés en partie par Monsieur Chevallier qui a gagné en 2018 une médaille d’or au Salon International des Inventions de Genève. Fini les désherbants, les ravages dus aux taupes, les souches et racines apparentes, l’érosion des sols et les aller-retour avec les motoculteurs. En plus de tous ces avantages, le procédé STAUP permet de réduire le réchauffement planétaire, de stocker le CO2, de filtrer les particules, et de régénérer les nappes phréatiques en plus de voir la vie en vert.

Sur les petites surfaces, la pose se fait manuellement. Il a donc fallu à notre inventeur d’imaginer un engin agricole pour la pose mécanique sur les plus grands terrains (type clairières, terrain de golf, etc…). Chose faite, elle part à l’usinage pour une construction en chaîne fin mars 2019. Le gain de temps de pose entraine une réduction du prix au mètre carré.

Les premières cibles intéressées par ce concept sont les paysagistes, les pépiniéristes, les maraîchers, les Travaux Publiques, les viticulteurs, arboriculteurs et surtout les villes et communes.

Vous pouvez retrouver l’actualité de STAUP sur leur page Facebook et sur leur site internet.

En savoir plus : 

2019-03-20T17:02:44+00:00